RAPPORT D’ÉVALUATION DU PLAN DE TRAVAIL 2015-2017 DE L’ITIE-RDC

La norme ITIE exige que le Groupe multipartite (GMP), organe qui assure le pilotage et le suivi de la mise en œuvre de l’ITIE dans chaque pays, assure ces activités sur la base d’un plan de travail convenu et tenu à jour annuellement…. Au regard de cette exigence, le GMP de l’ITIE-RDC,  s’est doté d’un plan de travail triennal pour la période de 2015 à 2017 qui reprend toutes les activités de mise en œuvre dont le coût total est estimé à 12.338.716,00$ ; financé en grande partie par le Gouvernement de la RDC.

Après près d’un an et demi de mise en œuvre de ce plan de travail triennal,  la POM a pris l’initiative de procéder à une évaluation afin d’identifier les forces et les faiblesses qui en découlent et, éventuellement, de formuler des recommandations  en vue de l’amélioration de cette mise en œuvre.

De l’analyse critique qui a été faite du Plan de travail 2015-2017 de l’ITIE RDC au regard des exigences de la Norme ITIE, il résulte que celui-ci est conforme à la plupart d’entre elles. Cependant, le Plan n’établit pas de manière claire et précise le lien entre ses objectifs et les priorités nationales. Une des exigences majeures non respectées est la réalisation de la revue et de la mise à jour annuelles.

En ce qui concerne la mise en œuvre, le taux d’exécution physique du Plan de travail 2015-2017 de l’ITIE RDC n’a été que de 26,08 % en 2015 et de 15,51 % pour le premier quadrimestre 2016, soit au total 20,72 % pour la période allant du 01 janvier 2015 au 30 avril 2016. Il s’est ainsi observé que le taux d’exécution physique du Plan de travail était très faible. De plus, il a été observé un nombre élevé d’activités réalisées mais non prévues dans ledit plan. Par contre, le taux d’exécution financière a été très élevé en ce qui concerne l’année 2015. En effet, pour la mise en œuvre de l’ITIE en 2015, le montant total de ressources mobilisé a été de 4 030 081,34 USD sur une prévision de 4 577 642,32 USD, soit 88,04 %. Du montant total mobilisé, 3 971 888,19 USD ont été dépensés au courant ladite année, soit une exécution financière de 98,56% des ressources mobilisées (représentant 86,77% du budget), contre une exécution physique de 26,08 %. Il en résulte que près de 60 % des ressources budgétaires mobilisées et utilisées auraient été affectées à des activités non prévues.

Télécharger (PDF, 1.61MB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *